Les raisons contestables des redoublages Walt Disney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les raisons contestables des redoublages Walt Disney

Message  claude le Mer 12 Sep - 12:45

Ce fil est issu du wayback de 2010.

Notification par email | Prévenir les modérateursAuteur : Sujet: Les raisons contestables des redoublages Walt Disney Bas
claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 24/07/2007 13:06:24


Un résumé ici
http://www.lesgrandsclassiques.fr/zoneexclu.html

En ce qui concerne le conflit avec les comédiens doubleurs, l'utilisation du moyen du redoublage constitue une fraude à loi. En effet ce qui est prévu par le Code de la propriété intellectuelle, c'est que les coauteurs d'oeuvres collectives, ce qu'est une oeuvre audiovisuelle selon la Cour de cassation, recourent au TGI pour dénouer leur conflit . Sachant que dès lors qu'une oeuvre a déjà été diffusée, elle doit continuer à l'être, soit qu'un coauteur en ait décidé ainsi, soit parce que le CPI impose au producteur une exploitation, au moins dans le fait qu'il a établi un droit de paternité au profit d'une part des coauteurs, d'autre part des artistes-interprètes et au plus parce que l'article L 132-27 CPI le précise en toutes lettres.

Il est même probable parallèlement qu'il s'agisse d'un passage en force vis-à-vis du lien d'instance qui existe entre ??? et le producteur Walt Disney.

J'espère que le réflexe marketing va enfin permettre d'accéder aux 1ers doublages dans l'intérêt de tous.
Chacun sait que l'être humain est un éternel enfant et qu'il est toujours nostalgique de son propre passé.
Chacun sait également que les adultes achètent volontiers d'une part des DA pour eux parce qu'ils les ont connus pendant l'enfance (le phénomène de l'adulescence est bien connu) et d'autre part tout produit qui leur permettent d'entretenir les souvenirs (des films en VF par exemple, une vieille machine à coudre Singer ...) . Tout ouvrage de marketing le précise.

Thierry Attard
Messages postés : 460
Voxophile passionné
Posté le 24/07/2007 13:41:04


Citation :

Chacun sait que l'être humain est un éternel enfant et qu'il est toujours nostalgique de son propre passé.






Non. Si c'était le cas pour moi, shoot me in the leg.

http://www.myspace.com/thierryattard
http://thierryattard.blogspot.com/
http://ezrapou.blogspot.com/
http://www.objectif-cinema.fr/
http://www.objectif-cinema.com/rubrique.php3?id_rubrique=0168
http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/

claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 24/07/2007 14:16:54


Cela vous ferait une belle jambe.

Je pense tout de même que le passé a plus ou moins une place en nous. Et que c'est exploitable auprès de nombre d'entre nous.

--Message edité par claude le 2007-12-14 11:20:15--

claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 12/10/2007 17:19:51


Une liste des redoublages qui ne seraient pas malencontreux si chaque génération pouvait acccéder au doublage qu'elle a connu
http://www.joel-mcneely.com/dvdzone2disney/

claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 14/12/2007 11:23:40


Un petit élément à verser au débat

Citation :

Il y a plusieurs raisons au redoublage des Disney.
1 - Lorsqu'on veut resortir un film, on restaure un tant soit peu les copies video et audio des bobines pour que le film est la même qualité aqu'à la première sortie. Le problème est que si en amérique, les copis sont soigneusement stockées, en france, c'est une autre affaire et les distributeurs ont parfois plus de faciliter à réenregistrer le film plutot que de restaurer une copie audio; travail parait-il bien plus fastidieux que la partie video.
2 - A la sortie d'un DVD , le neck plus ultra pour un vendeur est de pouvoir proposer des options mettant en valeurs les home-cinéma. Hors, il ya 20 ans et plus , les mixages 5.1 commençait à peine à percer. Pour pouvoir créer ce mixage, sans que cela paraissnt artificiel, il faut parfois réenregistrer les voix.
3 - Certaines voix des années 60 ne sont plus vraiment " à la mode " en ce sens où elle sont parfois criardes et que leur phrasé peut paraitre archaique. Pour attirer un nouveau public, un nouveau doublage parait necessaire aux distributeurs.

Après la raison pour laquelle les producteurs ne réengagent pas les mêmes acteurs pour les doublages est simple : avec l'âge la voix change, donc pour essayer de limiter les dégats, on engage des gens qui ont une voix " qui ressemble à"

Voilà pour les raisons; personnellement, certaines voix me manquent un peu et je me dis qu'avec la place qu'il y a sur un DVD, proposer un piste audio mono ou stéréo avec les voix d'origine ne serait pas un luxe.

(par Vimes)




http://forumdcp.aceboard.fr/280850-5600-50316-0-.htm

claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 14/12/2007 11:28:32


J'avais écrit ceci en 2005 :
"Les redoublages ne sont pas nécessaires pour au moins 2 raisons qui me viennent à l'esprit
1) A quoi sert d'améliorer le son lorsque la voix initiale disparaît ? Ce n'est donc pas seulement une affaire de son.

2) Et quand on parle de la nécessité de la réactualisation, ne trouvez-vous pas étrange que la voix initiale en VO n'a pas subi de changement d'une version à l'autre ? Ce qui ramène à la question de l'amélioration du son.
Si c'est possible pour la VO, c'est également possible pour la VF. On arrive alors à une discrimination : les acteurs de la VO sont mieux protégés que les acteurs de la VF alors qu'ils ont contribué chacun dans leur pays au même émerveillement Disney."

Rémi
Messages postés : 320
Voxophile passionné
Posté le 14/12/2007 13:20:16


Citation :

claude a dit :

J'avais écrit ceci en 2005 :





Les pensées de Claude en dix volumes aux éditions La Pleïade, bientôt chez votre libraire!

Thierry Attard
Messages postés : 460
Voxophile passionné
Posté le 14/12/2007 13:59:08


Petit hommage perso: Claude cherche à théoriser un certain nombre de phénomènes ou de tendances, sans doute son style est très influençé par celui de la doctrine juridique (Claude est, je crois, un admirateur de Carbonnier, que pour ma part j'ai toujours trouvé cryptique) mais j'apprécie sa réflexion.

Lui serait plutôt doctrinal, alors que moi je vois tout ça sous un angle économique. Je suis enclin à penser que les deux styles ne sont pas compatibles alors que lui a souvent la courtoisie d'utiliser ma vision économique comme support à certains de ses exercices intellectuels.



http://www.myspace.com/thierryattard
http://thierryattard.blogspot.com/
http://ezrapou.blogspot.com/
http://www.objectif-cinema.fr/
http://www.objectif-cinema.com/rubrique.php3?id_rubrique=0168
http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/

Lady D Arbanville
Messages postés : 1124
Voxophile acharné
Posté le 14/12/2007 14:27:56


OK, Thierry !

Alors, et sauf le respect que je vous porte à l'un et à l'autre, peut-être faudrait-il créer un sous forum destiné aux seuls intellectuels capables de décrypter vos langages ?

La cible serait ainsi plus sûrement atteinte. Non?

Thierry Attard
Messages postés : 460
Voxophile passionné
Posté le 14/12/2007 14:29:32


Murf...

http://www.myspace.com/thierryattard
http://thierryattard.blogspot.com/
http://ezrapou.blogspot.com/
http://www.objectif-cinema.fr/
http://www.objectif-cinema.com/rubrique.php3?id_rubrique=0168
http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/

Thierry Attard
Messages postés : 460
Voxophile passionné
Posté le 14/12/2007 14:45:50


C'est drôle mais au delà du style parfois byzantin de notre Erudit se profile la question suivante: la voxophilie peut-elle aller plus loin que l'échange d'informations ou de fiches.

Est-il possible d'ériger la voxophilie au même rang que la cinéphilie, comme c'est le sens de la démarche de François Justamand. Au fond, nos articles, nos interviews et de manière générale nos efforts ont-ils un quelconque intérêt dans ce grand Smörgåsbord (Kohaï vous traduira) qu'est internet. Sachant que le mot que je viens d'employer est loin de qualifier véritablement ce que je pense de ce qu'est devenu le net.


http://www.myspace.com/thierryattard
http://thierryattard.blogspot.com/
http://ezrapou.blogspot.com/
http://www.objectif-cinema.fr/
http://www.objectif-cinema.com/rubrique.php3?id_rubrique=0168
http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/

claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 14/12/2007 16:19:17


Il m'arrive souvent de me demander si telle ou telle formule n'est pas meilleure pour mon esprit ou celui des juristes qui me lisent (nous sommes lus par des professionnels sans que cela ne paraisse) lorsqu'elle entre dans un haut registre de langage parce qu'il m'est possible de réexprimer plus clairement pour tous ensuite, ce qui est plus délicat en sens contraire.
Mes réflexions juridiques, écrites à la virgule près, sont inédites et non préparées; et portent sur un domaine, à forte densité de termes techniques destinés à opérer des distinctions à partir d'éléments microscopiques mais aux conséquences énormes (distinction entre une oeuvre collective et une oeuvre de collaboration par exemple) , où le bizantinisme est surtout utilisé par ceux qui n'ont cure du doublage (par méconnaisance de leurs intérêts économiques ) : le seul moyen de les contrer est d'entrer dans les subtilités.
Les forumeurs fans de doublage sont déjà des convaincus, et, sans connaissances juridiques, sentent que les tourments que l'on fait subir au doublage ne sont pas normaux : absence de citation des comédiens dans les génériques, non-passage de la partie de générique où ils figurent, placardisation des interprétations .... Ils peuvent zapper s'ils le désirent mes argumentaires qui sont d'abord destinés à ceux qui ont à se poser la question (je la reformule pour eux sous différentes facettes ) de savoir s'ils utilisent correctement le Droit de la propriété intellectuelle sans risque juridique et économique. Ils peuvent aussi me poser des questions en vue de m'obliger à donner des explications complémentaires.

On me demande d'expliquer clairement ce qui n'a pas été écrit au départ. Je suis obligé d'écrire d'abord du subtile pour ensuite vulgariser. C'est surtout le temps qui me manque pour le faire systématiquement, pas le respect pour les forumeurs . Alors il m'arrive parfois de reprendre en copier-coller ce que j'avais exprimé ailleurs que sur ce forum.

Il est impossible de parler juridiquement de doublage sans avoir à rappeler les différentes notions qui s'imbriquent parce que le CPI ne traite pas directement du doublage. C'est là le propre du Droit qui traite implicitement des choses particulières derrière l'énoncé de principes généraux et de catégories générales. Ainsi on (le CPI) n'a pas défini ce qu'était une oeuvre, on n'a pas énoncé en quoi consistait sa différence avec une interprétation, on n'a pas défini l'auteur pas plus que l'artiste et encore moins leur différence,on n'a pas utilisé l'expression oeuvre dérivée, on n'a pas défini l'adaptation ...

--Message edité par claude le 2007-12-14 17:06:25--

Arachnée
Administrateur
Messages postés : 860
Posté le 14/12/2007 16:37:46


Citation :

Lady D Arbanville a dit :

OK, Thierry !

Alors, et sauf le respect que je vous porte à l'un et à l'autre, peut-être faudrait-il créer un sous forum destiné aux seuls intellectuels capables de décrypter vos langages ?

La cible serait ainsi plus sûrement atteinte. Non?




Je ne peux que vous rejoindre sur ce point. Comme je n'aime pas me sentir idiot et ne pas suivre une discussion, je suis parfois réduit à sortir mon dictionnaire pour comprendre ces deux-là!

claude
Modérateur
Messages postés : 995
Voxophile passionné Posté le 14/12/2007 17:05:48


Citation :

Arachnée a dit :


ces deux-là!





D'abord on dit ces "2 nénuphars-là" .


Thierry Attard
Messages postés : 460
Voxophile passionné
Posté le 14/12/2007 17:06:46


Citation :

je suis parfois réduit à sortir mon dictionnaire pour comprendre ces deux-là!





That's the story of my life...

http://www.myspace.com/thierryattard
http://thierryattard.blogspot.com/
http://ezrapou.blogspot.com/
http://www.objectif-cinema.fr/
http://www.objectif-cinema.com/rubrique.php3?id_rubrique=0168
http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/

Arachnée
Administrateur
Messages postés : 860
Posté le 14/12/2007 20:31:30


Citation :

Thierry Attard a dit :


Citation :

je suis parfois réduit à sortir mon dictionnaire pour comprendre ces deux-là!





That's the story of my life...




Et maintenant c'est le dico bilingue qu'il va falloir sortir!



Heureusement que je comprends la langue de Shakespeare lol

--Message edité par Arachnée le 2007-12-14 20:32:13--

Thierry Attard
Messages postés : 460
Voxophile passionné
Posté le 14/12/2007 22:27:11


Citation :

Et maintenant c'est le dico bilingue qu'il va falloir sortir!





Izvinitié, daragoï droug...


http://www.myspace.com/thierryattard
http://thierryattard.blogspot.com/
http://ezrapou.blogspot.com/
http://www.objectif-cinema.fr/
http://www.objectif-cinema.com/rubrique.php3?id_rubrique=0168
http://www.objectif-cinema.com/blog-doublage/

Olikos
Messages postés : 76
Voxophile confirmé
Posté le 15/12/2007 15:40:52


Personnellement, même si je suis de ceux qui désapprouvent la disparition d'un précédant doublage au profit d'un nouveau (en fait, je n'ai rien contre un nouveau doublage), je me suis souvent dit qu'il ne s'agissait qu'une affaire de gros sous. A mon avis, ça doit être beaucoup plus économique et rapide de refaire un doublage que passer des mois à nettoyer et restaurer une bande sonore ancienne. Alos oui, pourquoi les USA ne changent-ils pas ? Certainement parce que les acteurs parlent leurs propres langues. Sauf ignorance de ma part, je n'ai pas entendu parler d'un film français qui aurait été redoublé par la suite.

Le cas de l'animation est cependant particulier, puisqu'on ne "voit" pas l'acteur. Je pense simplement que les pistes audios devaient être mieux conservés que chez nous. Et surtout, conservés séparemment. Dans les reportages des DVD Disney, on voit bien qu'ils possèdent un immense archivage audio pour leurs longs métrages. A mon avis, en France, ils ont du conserver le doublage final, puis c'est tout. Rien de propre ou séparé selon tel ou tel personnage.

Mais sinon, il n'y a rien à faire. Avec les possibilités du DVD, ils auraient quand même du rajouter en bonus les pistes anciennes même non restaurés. Avec un avertissement du genre "Ce matériel original a subit la dégradation du temps et nous ne pouvons pas garantir une qualité d'écoute optimale". J'ai déjà rencontré ce genre de message sur des séries TV au sujet de l'image et du son, pourquoi ne pas en avoir fait de même ?

Rémi
Messages postés : 320
Voxophile passionné
Posté le 16/12/2007 13:40:10


Citation :

Arachnée a dit :


Et maintenant c'est le dico bilingue qu'il va falloir sortir!



Heureusement que je comprends la langue de Shakespeare lol





Ahah, je suis sûr que chacun peut, avec seulement quelques mots de vocabulaire, dire des banalités en anglais en les faisant passer pour du Shakespeare pour faire plus cultivé

On pourrait faire un livre dans ce style
http://www.evene.fr/livres/livre/pierre-bayard-comment-parler-des-livres-que-l-on-n-a-pas-lus--26239.php

Rémi
Messages postés : 320
Voxophile passionné
Posté le 16/12/2007 13:53:16


Citation :

Olikos a dit :

Personnellement, même si je suis de ceux qui désapprouvent la disparition d'un précédant doublage au profit d'un nouveau (en fait, je n'ai rien contre un nouveau doublage), je me suis souvent dit qu'il ne s'agissait qu'une affaire de gros sous. A mon avis, ça doit être beaucoup plus économique et rapide de refaire un doublage que passer des mois à nettoyer et restaurer une bande sonore ancienne.





D'accord...


Citation :

Alos oui, pourquoi les USA ne changent-ils pas ? Certainement parce que les acteurs parlent leurs propres langues. Sauf ignorance de ma part, je n'ai pas entendu parler d'un film français qui aurait été redoublé par la suite.





Je ne comprends pas ta dernière phrase. Parles-tu de redoublages de films français aux Etats-Unis? Si oui, il faudrait encore qu'il y ait des films français aux US... et qu'ils soient doublés (ils ne sont doublés aux US que depuis relativement peu de temps).



Citation :

Le cas de l'animation est cependant particulier, puisqu'on ne "voit" pas l'acteur. Je pense simplement que les pistes audios devaient être mieux conservés que chez nous. Et surtout, conservés séparemment. Dans les reportages des DVD Disney, on voit bien qu'ils possèdent un immense archivage audio pour leurs longs métrages. A mon avis, en France, ils ont du conserver le doublage final, puis c'est tout. Rien de propre ou séparé selon tel ou tel personnage.





En effet, et je crois que les boîtes de doublage ont toujours plus ou moins essayé de refourguer les plus mauvaises copies au dépôt légal, censé assurer une "protection"...


Citation :

Mais sinon, il n'y a rien à faire. Avec les possibilités du DVD, ils auraient quand même du rajouter en bonus les pistes anciennes même non restaurés. Avec un avertissement du genre "Ce matériel original a subit la dégradation du temps et nous ne pouvons pas garantir une qualité d'écoute optimale". J'ai déjà rencontré ce genre de message sur des séries TV au sujet de l'image et du son, pourquoi ne pas en avoir fait de même ?





En effet... Il faudrait qu'on fasse bouger les choses...

--Message edité par Rémi le 2007-12-16 22:54:46--


claude

Messages : 8517
Date d'inscription : 03/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum