La post-synchronisation en Italie

Aller en bas

La post-synchronisation en Italie

Message  fenomena le Mar 3 Juil - 8:18

Index du forum -
A vos questions!
La post-synchronisation en Italie


claude
Modérateur
Messages postés : 9885
Voxophile ultime Posté le 07/12/2007 14:33:26

"Magali Noël décrit un homme heureux sur les tournages. Qui pouvait parfois être dur, mais qui la plupart du temps se montrait extrêmement patient, jusqu’à obtenir exactement ce qu’il voulait, y compris lors des séances de doublage (les films italiens sont systématiquement post-synchronisés). « Notre entente était parfaite. J’étais à la fête quand je tournais avec Fellini »."
www.radiofrance.fr/reportage/repmul/?rid=1466

En quoi a consisté cette post-synchronisation ?


Lady
Messages postés : 3887
Voxophile acharné
Posté le 07/12/2007 14:42:09

A lire sur ce sujet :
www.objectif-cinema.com/spip.php?article4337

Et c'est sur la Gazette !!!

--Message edité par Lady D Arbanville le 2007-12-07 14:44:51--


claude
Modérateur
Messages postés : 9885
Voxophile ultime Posté le 07/12/2007 15:10:46

Je n'avais plus en tête ce texte. Oups !

Je voulais très précisément savoir si certains doublages français se déroulaient en Italie . J'exclus les films de Fellini.


claude
Modérateur
Messages postés : 9885
Voxophile ultime Posté le 04/01/2008 09:20:29

Alberto Di Martino directeur de post-synchronisation italienne:
www.nanarland.com/interview/interview.php?id_interview=albertodemartino

--Message edité par claude le 2008-01-04 12:58:09--


claude
Modérateur
Messages postés : 9885
Voxophile ultime Posté le 04/01/2008 12:58:21

Citation :
Fellini qui a toujours revendiqué l’importance
des voix dans ses films : « Bien souvent, je suis contre
l’utilisation du visage et de la voix du même comédien. Ce qui
m’importe, c’est que le personnage ait une voix qui le rende
encore plus expressif. Pour moi, le doublage est indispensable,
c’est une opération musicale par laquelle je renforce la signification du figuratif 4 ».
La postsynchronisation est une tradition en
Italie. Fellini n’est pas seul à rejeter le son direct.
Cette manipulation de l’acteur se vérifie dans Les Vitelloni. Franco Interlenghi, dont la voix naturelle est assez tranchante, gagne en douceur une fois doublé. De même, la lâcheté et l’hypocrisie de Fausto sont renforcées par la voix mielleuse qui lui est prêtée.


www.bifi.fr/upload/bibliotheque/File/Lycéens%20au%20cinéma%20PDF/vitellon.pdf


claude
Modérateur
Messages postés : 9885
Voxophile ultime Posté le 11/03/2008 10:11:25

Citation :
si un cinéma a prouvé que le doublage est un des arts du cinéma à part entière, c'est bien le cinéma italien. Non seulement parce que les Italiens se sont servis du doublage pour faire tourner, dans des rôles d'Italiens, de nombreux acteurs étrangers - comme Jean-Louis Trintignant dans Été violent, Le Fanfaron, Le Conformiste, Burt Lancaster dans Le Guépard, Violence et passion, 1900, Bernard Blier dans La Grande Guerre, Les Camarades, Mes chers amis, Rod Steiger dans Main basse sur la ville, Peter Falk dans Marcher ou mourir, Dustin Hoffman dans Alfredo, Alfredo... la liste est interminable -

mais qui plus est, ils se doublaient eux-mêmes : parce que tel acteur secondaire a un accent de Palerme alors qu'il en faudrait un de Naples, ou de Turin alors qu'il faudrait un Génois... mais aussi parce qu'entre le tournage et le montage, Age-Scarpelli (par exemple) ont trouvé de nouvelles blagues : ainsi, dans Au nom du peuple italien, Gassman et Tognazzi sont retournés se doubler en studio pour certains passages qui ont pu ainsi - grâce au doublage - être améliorés. Je ne me rappelle plus le titre de cette comédie des années cinquante où Mastroianni, qui n'était pas encore connu, est doublé par Alberto Sordi...


Arca1943

--Message edité par claude le 2008-03-11 10:12:06--
avatar
fenomena

Messages : 7571
Date d'inscription : 30/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum